La structure des TINY by THAVE est en acier galvanisé

Ecologique

L’acier, qui est recyclable à l’infini sans perdre ses qualités de départ, peut être façonné à volonté. Il est imputrescible, léger et solide.

Aussi simple qu'un meuble en kit

Grâce à d'énormes imprimantes numériques 3D, nous fabriquons la structure de votre Tiny House.
Vous l'assemblez simplement, avec une visseuse électrique ; les éléments qui la composent sont pré-percés, numérotés et comptent déjà les trous de services pour raccorder les réseaux d'eau et d'électricité.

A la fois léger et solide

La structure en acier galvanisé des Tiny House "THAVE" est réalisée à partir du procédé constructif TITAN, utilisé depuis plus de 50 ans dans les constructions parasismiques et paracycloniques.

Dimensions

Peu importe que vous la destiniez à rester posée au fond de votre jardin ou sur votre terrain non constructible : à la base, la Tiny House est pensée pour arpenter les routes. Elle doit donc répondre à certaines normes, notamment :

  • Hauteur : 4M30
  • Largeur : 2m55 hors-tout
  • Longueur : la longueur maximale d’une remorque ne doit pas dépasser 12M.
  • Le poids : 3,5 tonnes, remorque comprise.

LA Remorque

(On a révolutionné ça aussi).

Les remorques classiques font ce qu’on leur demande : accueillir une Tiny ET vous permettre de rouler avec. C’est déja super, mais une fois stationnée, voici que votre ravissante maisonnette s’affiche avec ses disgracieuses roulettes…

Pas de problème avec notre remorque QPLPPLM*.

Composée d’un plateau solidaire de votre Tiny House et d’un essieu amovible, la QPLPPLM vous permet de tracter votre Tiny jusqu’à l’emplacement désiré, puis de planter les chandelles renforcées rétractables avant de retirer l’essieu.

Exit le soucis esthétique ! Et puis, si vous décidez de vous offrir une deuxième Tiny chez THAVE, vous pourrez réutiliser le même essieu et vous épargner cette dépense. Allez, dites-le, que c’est formidable !

*QPLPPLM : qui peut le plus, peut le moins. Avec ou sans les roues, avec ou sans les pieds, bref, on cherchait un acronyme efficace pour vous faire comprendre le concept. En réalité, personne ici n’a validé ce nom imprononçable, mais en même temps, on n’en a pas d’autres, alors…

+

=

?

A RETENIR

Vous pouvez nous commander :

Un plateau seul OU un plateau et un essieu OU plusieurs plateaux avec un seul essieu OU plusieurs plateaux avec leurs essieux OU un essieu seul OU...

Cadre légal

Nos mini-maisons ne nécessitent pas de permis de construire.

Une déclaration préalable est à adresser à la mairie de votre lieu de résidence pour informer les autorités compétentes de son installation (comme pour un camping car)

Longtemps assimilées aux caravanes, les Tiny Houses ont connu une révolution en 2014 avec l’arrivée de la loi Alur (loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové) ou loi Duflot II. Cette loi permet de donner une existence juridique à de nombreux habitats légers dont les yourtes, les roulottes et les Tiny-Houses. Actuellement, la Tiny-House est considérée comme une habitation normale, elle est donc soumise aux mêmes obligations qu’une maison classique.

Pour une Tiny House fixe de moins de 20 m² de surface au sol : une simple déclaration préalable de travaux suffit. À noter que si l’emprise au sol de votre Tiny House fait plus de 20 mètres carrés, ce qui est très peu probable, la déclaration préalable se transforme en demande de permis de construire.

Pour connaitre la réglementation en vigueur concernant votre projet de construction de Tiny House, deux possibilités se présentent :

1. Votre Tiny House comme résidence principale

Si votre projet est de construire une Tiny House pour en faire un habitat permanent, il faudra s’orienter vers la loi ALUR qui donne compétence aux mairies d’accepter ou pas une construction et installation. La loi Alur, mise en place par la ministre du logement en 2014, traite des nouvelles formes d’habitat non bâties qui auparavant, étaient hors du champ législatif. Elle étend le régime jusque-là prévu par le code de l’urbanisme pour les caravanes à d’autres types d’habitat comme les Tiny-Houses.

 

La loi Alur prévoit que les terrains destinés à l’installation de résidences démontables ou mobiles soient soumis au dépôt d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable. Elle dit aussi que les terrains ayant pour vocation de recevoir des résidences démontables (résidences principales de leurs occupants) doivent faire l’objet de raccordement au réseau de distribution d’eau, d’assainissement et d’électricité. Il faut alors se rapprocher de la mairie pour obtenir l’autorisation.

 

Il convient de respecter une charte par rapport à la salubrité, aux réseaux et mettre l’accent sur la qualité et la traçabilité des matériaux utilisés. A savoir que l’impact environnemental de la Tiny House est moindre qu’une maison conventionnelle. Si on a l’intention de s’installer plus de 3 mois, il faudra alors déposer une déclaration préalable de travaux en mairie.

 

2. Votre Tiny House comme résidence secondaire

Pour vivre dans une habitation temporaire, la loi limite le séjour à trois mois dans l’année. Ainsi la Tiny House sera considérée comme habitation légère de loisir, assimilée à une caravane, qui ne nécessite pas d’autorisation pour son installation.

Si on souhaite prolonger le séjour, il est nécessaire d’obtenir une autorisation préalable.